island, lake, titicaca

Puno, porte d’entrée sur le lac Titicaca

Située à plus de 3800 m d’altitude, Puno est une ville portuaire située sur les rives du lac Titicaca. Pour les touristes, c’est surtout une étape pratique entre Cuzco et La Paz (carrefour entre le Pérou et la Bolivie), et un point de départ pour les célèbres îles flottantes du lac Titicaca.

 

Du fait de son altiutde (3822m), les conditions climatiques sont extrêmes. Il fait assez froid à Puno, surtout la nuit de juin à août. Pendant la journée, le soleil est chaud, voire même très chaud. Il faudra donc faire attention aux coups de soleil sur les bateaux qui mènent aux îles Taquile ou Amantani.

Le soroche (mal des montagnes) est un risque élevé, surtout quand on vient directement de la côte. Il vaut mieux prévoir quelques jours à Arequipa où à Cuzco avant de venir à Puno. Si ce n’est pas possible, buvez du maté de coca, marchez lentement, mangez léger.

De Puno, il est possible de prendre un train vers Cuzco 3 fois par semaine (3 fois plus cher que le bus).

A voir, A faire

Il n’y a pas grand chose à faire à Puno. La ville n’est pas très jolie et les activités sont plutôt réduites. Cependant, il est intéressant de la visiter en période de fête artisanale et folklorique pendant lesquelles les rues s’animent de danses et de musiques. On dit que plus de 300 danses viennent de Puno.

À VISITER : 

– la Cathédrale

entrée libre de 10h à 11h et de 15h30 à 18h

– le musée Dreyer qui réunit une collection d’art et d’artefacts archéologiques

– le musée de la Coca qui offre une multitude d’informations sur la plante en question

entée à 5NS de 9h à 13h puis de 15h à 20h

– le Mirador del Condor offre un panorama superbe sur la ville et le lac. (attention aux vols et agressions)

– le marché artisanal de Laykakota pour les souvenirs.

DANS LES ENVIRONS :

– les Iles flottantes. Les bateaux d’excursion partent toutes les 40 mn de la station d’accueil. Le dernier bateau quitte les iles autour de 16h30.

– Les îles de Taquile et Amantani où vous pouvez dormir hébergé par une famille locale.